Quel bilan pour le Compte personnel de formation ?

Bilan CPF sur BFM juin 2021

 

Dans cet interview du 28 juin 2021 sur le plateau de BFM, il est question du CPF Compte Personnel de Formation et en particulier de l'échéance du 30 juin qui marque la date limite fixée par l'Etat pour bénéficier du report des heures acquises au titre du DIF Droit Individuel à la formation vers son compte CPF.

En effet avant que ne soit créé le CPF en 2015 il existait un dispositif pour financer la formation d'un salarié, le Droit Individuel à la formation, qui se comptait en heures.

A la mise en place du CPF, qui lui se mesure en euros, s'est donc posé la question du transfert et de la conversion des heures de DIF en Euros de CPF.

La politique de conversion a été fixée à 15 Euros /heure et le report s'est matérialisé par un document émanant de son employeur pour indiquer le volume d'heures DIF dont on pouvait bénéficier au 31/12/2014. Cette information a pu être mentionnée sur le bulletin de paie du salarié à la fin de l'année 2014 ou en début d'année 2015 ou bien a pu faire l'objet d'une attestation spécifique rédigée par l'employeur et remise aux salariés début 2015.

Pour procéder à l'enregistrement de ses heures DIF et ne pas en perdre le bénéfice il faut donc, avant le 30 juin 2021, se rendre sur le site moncompteformation.gouv.fr ou sur l'appli Mon Compte Formation. Puis saisir les heures de DIF acquises. Enfin charger le justificatif de l'employeur mentionné un peu plus haut. Les droits sont alors automatiquement convertis à hauteur de 15 Euros/heures soit potentiellement un montant maximum de 1800 Euros qui vient s'ajouter à son solde CPF. Les sommes sont alors définitivement acquises et viennent se fondre dans son compte CPF dans la limite d'un plafond de 5000 voire 8000 euros. Le compte du titulaire s'alimente d'un montant de 500 à 800€ par année.

A l'approche de cette date butoir du 30 juin 2021 les organismes de formations observent une explosion des demandes de formation de la part de salariés qui craignent de perdre leurs anciens droits DIF : c’est faux puisque la seule chose à faire est de veiller à enregistrer les heures acquises. Une fois l'opération réalisée le financement acquis est définitif et les bénéficiaires peuvent l'utiliser au rythme de leur projet personnel pour la formation CPF de leur choix.

La suite de cet entretien télévisuel, est l'occasion de faire un bilan de la situation du Compte Personnel Formation, 18 mois après le lancement de l'appli dont l’État a confié la gestion à la Caisse des Dépôts.

  • Depuis novembre 2019, 2 millions de formations ont été suivies pour un total de financement de 2.5 Milliards d'Euros.
  • 7 millions d'actifs ont ouvert leur compte CPF sur une population de bénéficiaires de 30 à 35 millions. C'est à dire toute personne en activité ou susceptible d'exercer un emploi ou inscrit comme demandeur d'emploi auprès de Pôle Emploi.
  • Plus de 6 000 certifications sont éligibles et couvrent aussi bien la logistique que le management ou la décoration d'intérieur.
  • Le podium des formations les plus populaires du dispositif CPF sont le permis de conduire, les formations en langues, la création ou la reprise d'entreprise.

La vraie révolution qu'apporte le CPF c'est l'aide et l'autonomie données aux salariés dans la recherche et le choix de leurs formations tant qu'elles sont éligibles au catalogue de moncompteformation.gouv.fr. Avant la réforme, il fallait demander l'autorisation de l’entreprise dans le cadre de son projet de formation, car le DIF était lié au contrat de travail. Désormais chacun a son destin professionnel en main pour développer ses compétences car le CPF est attaché à la personne. L'Etat a mis en place le service des CEP Conseillers en Evolution professionnelle mais seulement pour aider les bénéficiaires du CPF à choisir par eux même le bon parcours, la bonne formation et à clarifier leur objectif et leur projet.

De ce point de vue le CPF est donc un beau succès et un changement complet de paradigme.

Concernant les langues la demande de formation dans le cadre du CPF s'est concentrée sur l'anglais et dans une moindre mesure sur l'espagnol même si l'organisme Adomlingua propose une dizaine de langues à son catalogue. La crise du covid s'est accompagnée d'une croissance importante. Cette croissance correspondant à la volonté des salariés de mettre à profit cette période difficile pour préparer l'avenir en se formant et en s'insérant, malgré le contexte, dans une démarche positive. L'explosion du travail à distance a permis de populariser les cours de langue en visio, de développer des formats courts d'apprentissage et d'adapter encore plus les formations linguistiques à chaque personne.

Revoir l'interview TV complète sur www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/good-morning-business/olivier-haquet-adom-lingua-quel-bilan-pour-le-compte-personnel-de-formation-28-06_VN-202106280065.html

Je demande des informations