stagiaire suivant un programme de formation en langue dans le cadre du CPF ou à titre personnel

Anglais de l'aéronautique

Anglais

Durée conseillée : 30h

Télécharger la fiche

Pour qui?

Cette formation s'adresse à un public ayant déjà acquis un anglais général d'un niveau dit intermédiaire.
Elle a pour objectif de permettre au stagiaire d'acquérir un très bon niveau en anglais.

Dans ce but, il s'agit de développer le vocabulaire et les réflexes linguistiques permettant de s'exprimer sans appréhension dans le contexte professionnel de l'aéronautique

Le programme de chacun de nos cours est adapté au temps imparti, au niveau précis et aux objectifs personnels de l'apprenant. Le formateur opère un suivi personnalisé, en face à face, ce qui permet des progrès optimaux.

Pour quel objectif ?

L'essence de ce cours est de renforcer l'expression orale en anglais. Il n'est pas rare que l'apprenant est déjà un bon niveau d'anglais, mais par manque de pratique hésitent trop souvent à prendre la parole.

Les bases syntaxiques :

  • Noms communs (en particuliers les pluriels irréguliers et les indénombrables) bagages, vêtements
  • Prépositions de lieu et de temps avec un plan, des images d'aérogare et des emplacements stratégiques comme l'embarquement, la zone de douane, le passage inspection filtrage situé après l'enregistrement mais avant la douane et l'embarquement
  • Quantités (much, many, a few, few, little, a little, no) et quantificateurs (much more, even more, less, far less) à aborder pour décrire un flux de voyageurs, de vols, de fret
  • Comparatifs & superlatifs (tailles poids des bagages, affluence, retard)
  • Les formes verbales et les temps : les présents, les futurs, les passés, le present perfect les différents conditionnels, verbes irréguliers à aborder en décrivant une journée quotidienne de travail, rédiger un planning, faire un reporting.

Les expressions verbales :

  • Style direct
  • Discours rapporté
  • Gérondif
  • Passif
  • Subordonnées
  • La probabilité dans le cadre de reportings et de courriers, emails, annonces aéroportuaires, conversations avec des passagers embarquant ou réservant, en face à face ou au téléphone.
formateur natif enseignant devant des stagiaires en langue en respectant leur objectif

Quel est le programme ?

Chef de hubs :

  • Savoir se présenter et présenter son métier, son poste, son lieu de travail, ses
  • responsabilités, sa compagnie.
  • Accueillir des passagers (salutations, bienvenue, diriger vers les sièges, les travées)
  • Vérifier des tickets et les cartes d'embarquement
  • S'occuper de passagers difficiles (stress, handicapés, jeunes enfants, VIP)
  • Savoir faire le lien avec les agents au sol et les agents navigants non francophones
  • Coordonner le travail avec des collègues volants non francophones
  • Lire des instructions techniques non traduites (l'anglais étant la langue officielle en aéronautique)
  • Indiquer des urgences les répercuter et prendre des décisions
  • Faire appliquer les procédures de sécurité de la compagnie et de la I.A.T.A.
  • (International Aeronautic Transport Association)
  • Comprendre et pouvoir exprimer toutes données alphanumériques par annonces (numéros de vol, portes d'embarquement, heures, retard, annulation, changement de porte, nom et prénoms de passagers).
  • Vocabulaire lié à la sécurité et aux règlementations.
  • Savoir décrire des passagers (physique, corpulence, tailles, âge, vêtements, bagages)
  • Savoir comprendre une conversation en anglais au téléphone, saisir toutes données identitaires, alphanumériques, et pouvoir répondre de manière précise et automatique.

Agent commercial :

  • Savoir se présenter et présenter son métier, son poste, son lieu de travail, ses responsabilités, sa compagnie.
  • Savoir renseigner, indiquer un itinéraire, un emplacement.
  • Savoir accueillir au téléphone et/ou en face à face et dominer les formules de base
  • Vendre des destinations, des déplacements, des promotions, proposer différents horaires
  • Expliquer les spécificités des billets (prix, horaires, restrictions, classe, changements possibles, pénalités, limites des bagages)
  • Prendre en charge des passagers particuliers (mineurs, groupes, VIP, handicapés).
  • Prendre des réservations au téléphone (travail sur les noms et prénoms, adresses postales, adresses Internet, données alphanumériques pour numéros de dossiers, de vols)

Agents navigants :

  • Savoir se présenter et présenter son métier, son poste, son lieu de travail, ses
  • responsabilités, sa compagnie.
  • Accueillir des passagers (salutations, bienvenue, diriger vers les sièges, les travées)
  • Etre prêt à comprendre tout type de conversation (rassurer, renseigner)
  • Savoir gérer les situations conflictuelles (bagages, numéros de place, encombrement
  • en cabine)
  • Savoir présenter toutes les consignes de sécurité
  • Faire le lien avec la cabine et le sol
  • Présenter un plateau repas et savoir faire face aux exigences alimentaires des clients (allergies, interdits, quantités, boissons, cartes, service en business)
  • Faire face à des passagers difficiles (stress, premier vol, passagers malades, soins, VIP, handicapés)
  • Présenter les articles hors taxes, présenter un catalogue, expliquer la qualité, le prix, les monnaies acceptées)

Agent au sol :

  • Accueillir tout type de passagers au comptoir
  • Diriger des passagers (porte, hub, sécurité, urgence d'embarquer).
  • Editer le ticket (lecture de document d'identité, sortie de territoire)
  • Décrire des bagages (tailles, couleurs, quantités, étiquetage, poids, dimensions)
  • Donner et comprendre des directions, des indications (portes, hubs, transferts)
  • Décrire des vêtements, bagages et objets perdus
  • Comprendre des plaintes, doléances, et gérer des situations de conflits.
  • Comprendre et pouvoir exprimer toutes données alphanumériques par annonces (numéros de vol, portes d'embarquement, heures, retard, annulation, changement de porte, nom et prénoms de passagers).
  • Pouvoir travailler avec des collègues ne parlant pas français.

Approche et moyens pédagogiques

Dans l'optique de progrès rapides, les cours se déroulent en anglais quasi exclusivement.

Supports pouvant être utilisés durant la formation :

  • L'anglais du ¨PNC , Almut PLAYS , Cepadues Editions
  • ENAC English for Pilots and Controllers, Book A & B , Yves Rengade , E.N.A.C Service edition.
  • Speedlingua logiciel pour perfectionner l'accent
  • Plateforme E-Learning 7/7 24/24 : ressources pédagogiques construites à partir de l'actualité hebdomadaire
 

Avant de se lancer dans cette formation d'anglais, il est intéressant de tester son niveau en anglais.

ressources pédagogiques pour formation en anglais, espagnol, allemand, portugais, italien, français

Fiche de vocabulaire sur l'anglais aéronautique

Le secteur de l’aéronautique utilise un vocabulaire anglais très précis. Ce vocabulaire concerne avant tout les procédures, les manœuvres ou le matériel spécifique du secteur aéronautique. 
Voici quelques exemples de ce vocabulaire : 

Vocabulaire de l’aéronautique English / français

Accoudoir : arm-rest
Aérofreins : air brakes
Altimètre : altimeter
Aile : wing
Aviation : Aviation
Aviation militaire : Air force
Avion : airplane / aircraft 
Avion paquebot : high capacity aircraft
Boîte noire : flight recorder / Black box
Boussole : compass
Cabine de pilotage : cockpit
Carburant : fuel (gasoline)
Ceinture de sécurité : seat belt
Écran de contrôle : monitor screen
Gilet de sauvetage : life jacket
Fenêtre  : window
Fuselage : fuselage
Masque à oxygène : oxygen mask
Moteur : engine, motor aux US
Pare-brise : windshield, windscreen aux US
Pilote automatique : automatic pilot
Queue : tail
Remonter : to pull up
Siège : seat
Sortir le train : to extend the gear
Soute à bagage : baggage hold
Tableau de bord : instrument
Train d’atterrissage : landing gear

Termes et tournures de l'anglais aéronautique

Comme dans tout secteur professionnel, il existe des termes spécifiques pour utiliser l’anglais dans le milieu de l’aviation et de l’aéronautique. Ces cours de vocabulaire spécialisé ne sont jamais enseignés dans un cursus d'anglais classique. 
On peut retrouver l’anglais de l’aviation dans tout le secteur de l’aviation, du vol à l’industrie aéronautique. Il existe cependant des termes spécifiques pour le personnel de sol ou le personnel à bord d’un avion. 
Voilà quelques exemples de vocabulaire par secteur :

Anglais de l’aéronautique “for pilot”: remettre les gaz (go around/to circle), problème de freins (faulty brakes), enregistreur des paramètres de vol (flight data recorder)...

Anglais des pilotes contrôleurs : préparateur de vol (flight planner), ingénieur système (on-board system engineer), aiguilleur du ciel (air traffic controller)...

Anglais des hôtesses (cabin crew ou stewardess - flight attendant) : bagage à main (hand luggage), ceinture de sécurité (seat belt), repas (meal)...

Anglais du personnel de l’aéroport : Agent d’exploitation (operation manager), surcharge bagage (excess baggage), heure d’enregistrement (check-in time)...

Ce vocabulaire spécifique à chaque secteur de l’aéronautique doit être parfaitement maîtrisé par le personnel. C’est la raison pour laquelle une formation à l’anglais de l’aéronautique a été rendue obligatoire dans chaque secteur de l’aviation, et pas seulement pour les pilotes.

Pourquoi apprendre l'anglais aéronautique ?

La première raison est simple: parce que l'anglais de l’aéronautique est obligatoire.
Quel que soit le secteur, personnel au sol ou dans l’avion, pilotes contrôleurs…  l'anglais est exigé. L’anglais reste la langue utilisée dans le milieu de l’aéronautique, pas uniquement en France ou au Royaume Uni : tous les pays communiquent en anglais dans le secteur de l’aviation. 
Choisir l’anglais de l’aéronautique permet également de faciliter la communication dans un milieu international, dans un secteur très spécifique avec de nombreux termes techniques.

Bien entendu, une maîtrise parfaite de l’anglais est indispensable pour les pilotes. La réglementation EASA impose une formation en anglais pour l’IR (certification de vol aux instruments). Ces formations sont nécessaires même si l’avion ne quitte pas la France.
Le vocabulaire anglais d’un pilote concerne les manœuvres de navigation et le matériel à bord de l’avion, mais il doit également pouvoir communiquer facilement aux contrôleurs de vol, à ses passagers, ou aux hôtesses étrangères.
Pour les pilotes formés aux vols hors de France, cette formation à l’anglais du secteur de l’aéronautique est également rendue obligatoire par le EASA. 

 Pour toutes ces raisons, il existe des cours d’anglais spécifiques au secteur de l’aéronautique : le FCL (flight crew licencing). 

A qui s’adresse le FCL ?

Le FCL s’adresse à tous les pilotes d’avions ou d’hélicoptères. 
La durée de validité du FLC varie  en fonction du niveau :
Niv. 4 valide 4 ans
Niv. 5 valide 6 ans
Niv. 6 valide à vie
Le FCL est une formation spécialisée qui nécessite déjà une bonne compréhension de l'anglais, au moins 800 points TOEIC (test of international english communication). 

Bien entendu, un bon centre de formation peut vous préparer au passage de ce test d’anglais aéronautique, même en ligne. 
Une fois ces cours d’anglais terminés, l’examen du FLC aura lieu dans un centre d’examen approuvé par la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile).

Comment apprendre l'anglais aéronautique ?

Une formation en anglais de l’aéronautique - ou anglais de l’aviation - peut s’obtenir de plusieurs façons : 

Dans un centre de formation du secteur aéronautique. 
Les cours font alors partie du cursus professionnel du personnel de vol, quel que soit son secteur. Ces cours font partie de la formation de base des pilotes, des hôtesses et du personnel technique.

Dans un centre de formation de langue.
Dans le cadre d’une remise à niveau professionnelle. Cette formation en “aviation english” permettra au stagiaire de développer son CV pour intégrer un secteur international.
Cette formation est indispensable pour acquérir une bonne compétence linguistique, mais à moins de vivre dans une grande ville comme Paris, ces cours d’anglais spécialisés sont difficilement accessibles. 

Grâce à une formation d’anglais de l’aéronautique en ligne.
Il est possible de prendre des cours directement en ligne, dans les mêmes conditions qu’une formation d’anglais général.
Les cours durent quelques semaines, pour une trentaine d’heures. L’avantage est de pouvoir suivre la formation de chez soi, en autonomie. La formation se fait en groupe ou en cours particuliers. Ces cours d’anglais de l’aéronautique permettent de préparer le FCL. 055D aussi simplement que dans un centre de formation en direct.

Passer son FLC d’anglais aéronautique, c’est simplement acquérir la compétence linguistique nécessaire pour pouvoir exercer son métier partout dans le monde. Et avec la formation en ligne, vous pouvez travailler de chez vous, à votre rythme. 
“L’aviation english” est à votre portée, n’hésitez plus !

Je demande des informations