stagiaire suivant un programme de formation en langue dans le cadre du CPF ou à titre personnel

Préparation expatriation en anglais

Anglais

Durée conseillée : 20h

Télécharger la fiche

Bien se préparer

Vous préparez votre expatriation en anglais et vous souhaitez :

  • Faire face immédiatement aux impératifs quotidiens
  • Ne pas être gêné par la barrière de la langue
  • Simplifier votre installation dans votre pays d'accueil.

Le programme de chacun de nos cours de préparation à l'expatriation en anglais est adapté au temps imparti, au niveau précis et aux objectifs personnels de l'apprenant. Le formateur opère un  suivi personnalisé, en face-à-face, ce qui permet des progrès optimaux.

Pour quel objectif ?

Dialoguer dans les situations les plus fréquentes

  • Voyages et déplacements : transport aérien (formalités, correspondances, bagages), véhicule personnel (documents administratifs, assurance, code de la route), transports en commun, mesures de sécurité
  • Installation : recherche de logement, emménagement, caractéristiques du quartier, démarches administratives (abonnements divers, banque, impôts, système de santé et de protection sociale)
  • Vie familiale et sociale : courses, scolarité et activités des enfants, contacts avec le voisinage, rédaction de courriers

Maîtriser les dimensions culturelles

  • Us et coutumes : relations humaines, organisation et occupation du temps (horaires d'ouverture, des repas, des sorties), fêtes et cérémonies
  • Connaissances générales : musées, institutions publiques, coût de la vie, caractéristiques économiques, géographiques, politiques et sociales du pays.
  • Exemple de monnaies : le Dollar canadien, américain, néo-zélandais et australien. La livre (UK), la roupie (Inde)  
  • Actualités : enjeux de société, vie intellectuelle, sociale et économique et sources d'informations courantes tels que : TV : BBC, CNN / Journaux : NY Times, Boston Globe, The Times,

S'exprimer sur ses activités professionnelles / associatives / ludiques

  • Développer l'aisance à l'oral en anglais dans son champ de spécialité (l'accent, le rythme)
  • Acquérir un vocabulaire précis sur son secteur d'activité
  • Présenter avec fluidité ses atouts, son expérience, sa motivation, son projet
  • Comprendre et pouvoir poser des questions de bases sur le droit du travail
formateur natif enseignant devant des stagiaires en langue en respectant leur objectif

Quel est le programme ?

Réactivation des connaissances lexicales et syntaxiques

  • Structures des phrases et des propositions (verbes, adjectifs, comparatifs/superlatifs, quantificateurs, adverbes de degré et de fréquence)
  • Notions de temporalité
  • Syntaxes modales permettant de formuler la capacité, la possibilité, le besoin, l'obligation, la probabilité.
  • Expression de l'hypothèse, de la condition, de l'opinion et de l'intention
  • Emploi du discours indirect

Capacité à communiquer rapidement, sans dictionnaire

  • Posséder un répertoire de langue élémentaire pour faire face aux situations courantes précitées (se déplacer, sortir, acheter...)
  • Connaître les salutations et pouvoir y répondre
  • Répondre au téléphone, recevoir des visiteurs ou des invités

Acquisition d'une bonne aisance orale

  • Accent mis sur les structures les plus usitées de la langue et les expressions idiomatiques
  • Enrichissement du vocabulaire et des connaissances grammaticales permettant de décrire des événements et de comprendre son environnement et les média
  • Pouvoir participer à une discussion, un débat, une argumentation, exprimer son point de vue, ses idées, et les défendre

Approche et moyens pédagogiques

L'apprentissage répliquera l'immersion en milieu anglophone : jeux de rôle, écoutes de textes d'actualité, visionnages de séquences vidéo et surtout échanges interactifs en continu avec le formateur.

Des supports pourront être utilisés pour soutenir le cours, à titre d'exemple :

  • Grammaire : Essential Grammar in Use de Raymond Murphy, Martine Hennard-Dutheil de la Rochère et Ian Mackenzie
  • Vocabulaire : Le Mot et l'idée de J. Rey et Oxford English Dictionnary
  • Logiciel de prononciation : Immersion Orale anglais, niveau avancé, Voie Express Nathan
  • Plateforme E-Learning 7/7 24/24 : ressources pédagogiques construites à partir de l'actualité hebdomadaire
 

Avant de se lancer dans cette formation d'anglais, il est intéressant de tester son niveau en anglais.

ressources pédagogiques pour formation en anglais, espagnol, allemand, portugais, italien, français

Quel niveau d'anglais pour travailler à l'étranger ?

Pour répondre à cette question, il faut d’abord réfléchir à son projet d’expatriation.

Pour un job d’étudiant, un niveau d’anglais basique peut servir. Le travail est souvent simple (et peu rémunéré!) mais c’est un bon point de départ pour apprendre l’anglais dans le pays lui-même, bien loin des cours d’une salle de classe.

Pour un travail d’entreprise ou un stage, un niveau de langue B1 minimum est exigé. Le B1 du CECRL correspond au stade où le français expatrié est autonome dans sa vie quotidienne. Dans le cadre de son travail, il doit pouvoir demander des instructions, répondre à des questions et communiquer facilement avec ses collègues anglophones.

Pour un travail spécialisé, une bonne maîtrise de l’anglais peut être obligatoire. C’est le cas pour les milieux d'affaires, de la finance internationale ou des sciences. Il existe également des cours de spécialisation pour un vocabulaire spécifique de ces métiers.

Où s'expatrier pour apprendre l'anglais ?

Pour réussir son apprentissage de l’anglais dans les meilleures conditions, l’étudiant français a plusieurs pays à sa disposition.

Ce n’est pas une surprise, c’est l’Angleterre que choisissent la plupart des français pour travailler leur anglais. La raison est d’abord géographique : l’Angleterre est à quelques heures du centre de la France. Le pays a également une longue tradition d’échange avec la France, et les structures d'accueil pour les français sont nombreuses.

Pour rester dans le Royaume Uni, à peine plus loin, l’Ecosse et l'Irlande sont aussi des endroits très prisés. Le français peut y suivre une formation d’anglais dans de bonnes conditions, mais en gardant en tête que l’accent irlandais est très spécifique !

Une autre destination privilégiée pour suivre une formation en anglais est le Canada. Ce pays reconnu pour sa qualité de vie est un des plus attractifs pour les français en quête d’une bonne formation en anglais. Bien sûr, un autre avantage est que la population parle français !

Il existe de nombreux pays anglophones pour sortir la tête de ses cours et apprendre la langue anglaise en immersion. Pour ceux qui n’ont pas peur de partir à l’aventure, s’expatrier en Australie ou en Nouvelle Zélande est devenu très facile aujourd’hui. C’est l’assurance d’apprendre l’anglais loin de la France et de faire le voyage d’une vie en même temps.

Quelle formation pour s'expatrier ?

Comme nous l’avons vu, pour l’étudiant qui désire l’expatriation loin de la France, il existe de nombreux pays de destination. Mais pour pouvoir être pleinement autonome dans un pays anglophone, une formation minimum est nécessaire.

Heureusement, l’anglais est la première langue de communication dans le monde, et la langue maternelle dans plus de 100 pays. En France, toutes les villes possèdent un centre de formation qui permet de suivre des cours d’anglais.

Ces cours peuvent être suivis en ligne, par visiophone ou en présentiel. Il existe aussi des formations en e-learning, parfaites pour une expatriation, car les cours d’anglais se font sur un site dédié en accès permanent.

Une formation d’anglais suit les directives du CECRL : cadre européen de référence pour la langue.
Pour un anglais dit “autonome”, on considère qu’il faut un niveau de formation B1 ou B2.
Bien entendu, trouver un travail spécialisé nécessitera souvent d’avoir un niveau supérieur, voire de prendre des cours spécialisés. C’est la raison pour laquelle un centre de langue propose souvent des modules spécifiques. Il existe par exemple des cours d’anglais pour les sciences, des cours d'anglais pour le monde des affaires ou des cours pour un travail dans le domaine juridique. Ces modules d’apprentissage durent une trentaine d’heures en moyenne.

Pour s’expatrier dans les meilleures conditions, il est préférable de suivre une formation dès le début de son projet. La formation en anglais peut commencer en France et se poursuivre à distance une fois arrivé dans le pays anglophone.

Comment apprendre à parler anglais en 1 mois ?

Vous avez une très bonne opportunité pour un travail dans un pays anglophone et vous êtes pressé par le temps ? En s’en donnant les moyens et avec méthode, il est possible d’acquérir un anglais très correct en peu de temps.

Pour apprendre à parler anglais en un mois, il faut d’abord établir un devis auprès d’un centre de langue spécialisé. Le devis pour une formation peut se faire très facilement en ligne.
Pour une formation d’anglais, on considère que le temps moyen d’apprentissage est de 30 h par module de formation. Bien sûr, si on possède un niveau d’anglais scolaire, cette durée peut être considérablement réduite.

À raison d’une quarantaine d’heures de travail par semaine, acquérir un niveau B2, B1 voire C2, C1 est tout à fait réalisable. Avec l’aide du formateur anglophone, les étapes difficiles sont révisées en priorité et les cours se concentrent sur les besoins spécifiques.

Et dans les périodes de repos, c’est le moment de regarder les films et les séries en version originale. Essayez d’entendre les acteurs avant de lire les sous titres : cela vous permettra de pointer vos lacunes, et de les travailler pendant la formation du lendemain.

Pour gagner du temps (et à moindre frais) il est possible de suivre un apprentissage intensif d’anglais à distance. Le temps gagné dans les déplacements peut être entièrement consacré à la formation, et les cours sont identiques à ceux donnés en classe.

Enfin, si vous êtes de ces français autodidactes qui n’ont pas peur des défis, vous pouvez également travailler seul grâce au e-learning. L’avantage est de pouvoir enchaîner les cours d’anglais à votre rythme. Bien sûr, l’aide du formateur est assurée pour vous guider tout le long de l’apprentissage.
Le seul problème du e-learning est l’absence de conversation directe, mais si votre objectif est l’expatriation, vous serez bientôt plongé dans un pays anglophone et vous pourrez rattraper ce retard.

Je demande des informations